Fédération nationale de l'immobilier

FNAIM Savoie Mont Blanc, bien plus qu'un réseau

FNAIM Savoie Mont Blanc, bien plus qu'un réseau

14/02/2019

Former, informer, sécuriser... Contrairement aux idées reçues, la FNAIM est une fédération professionnelle assurant information et formation pour ses membres ou encore entretenant un dialogue construit avec les acteurs publics

FNAIM Savoie Mont Blanc, bien plus qu'un réseau

 
« Etre adhérent FNAIM depuis 50 ans ? Un vecteur de crédibilité. Et dans l’immobilier, les gens ont avant tout besoin d’être rassurés », soutient Emmanuel Boan chez Boan Immobilier à Megève.Si le cube jaune que les agences membres affichent ostensiblement donne confiance aux clients, ceux-ci ne connaissent pas toujours les services que procurent la FNAIM et se font parfois de fausses idées.   

 

Mettre de l’huile dans les rouages du secteur


La FNAIM n’est pas un réseau immobilier mais la première organisation professionnelle de l’immobilier, organisée en 64 chambres départementales et 21 chambres régionales et existant depuis plus de 70 ans. Le but ? Créer une communauté de professionnels échangeant de bonnes pratiques, sachant dialoguer avec les élus tant au niveau local que national lors de l’élaboration de chaque nouvelle loi concernant le logement (cf. encadré). « 13 métiers de l’immobilier sont représentés chez nous, jusqu’aux experts en évaluation immobilière, diagnostiqueurs, promoteurs, aménageurs foncier, spécialistes en location de vacances…», énumère Corinne Desmoulins, gérante de Canal Immobilier, membre du conseil d’administration de la chambre Savoie Mont Blanc. Le spectre est large avec des agences aux tailles multiples et des métiers divers : agents immobiliers, administrateurs de biens, syndics de copropriétés… Si au niveau national, la FNAIM représente plus de 50% de la profession en matière d’emplois, la fédération continue de motiver les agences à la rejoindre en fournissant des informations quant au cadre juridique via une hotline permanente et en garantissant des formations. « Ce que je retiens particulièrement est le service juridique performant et la solidarité entre les confrères adhérents du coin », illustreEmmanuel Boan à Megève.En second lieu, la FNAIM renforce son image vis-à-vis du grand public. « Il faut que le client locataire, le vendeur, l’investisseur bailleur se tournent vers l’adhérent FNAIM en priorité », résume Corinne Desmoulins, qui rappelle aussi le rôle d’observatoire : « nous récoltons des données fines du marché local, sur les transactions avec une avance de 3 à 6 mois par rapport aux notaires qui comptabilisent les mouvements à l’enregistrement, mais aussi sur les locations (loyer dans telle agglo, tel quartier, taux de vacance…). Ici, la chambre Savoie Mont Blanc compte 300 agences réparties sur la Savoie et Haute-Savoie, et nous recueille 25 000 data sur les loyers ». Le territoire comprend de grands bassins d'activités (Annecy, Chambéry, Annemasse...) mais aussi les stations de montagne les plus réputées. Ici, les locations saisonnières son évidemment plus nombreuses qu’ailleurs. La chambre tient compte de cette spécificité pour dispenser ses formations et monter des groupes de travail dans les périodes creuses.

 

Acquérir de bonnes pratiques en continu


Les professions règlementées de l’immobilier subissent une évolution permanente de leur cadre législatif et les innovations technologiques viennent aussi changer la donne de leur côté. Un peu plus qu’ailleurs, les acteurs ne peuvent pas compter seulement sur leur formation de base et leurs acquis. La FNAIM a créé en 2005 sa propre école de formation, l’ESI, chargée entre autre d’assurer une formation permanente aux membres de la fédération tant au niveau technique que pratique, ainsi qu’en termes de respect de la déontologie. « Des jours de formation ne sont pas uniquement dispensés à Paris. Nous en proposons aussi dans nos locaux à Annecy par exemple, afin que les adhérents puissent réaliser l’aller-retour dans la journée », décrit Corinne Desmoulins. Au programme ? Des formations de niveau débutant comme expert, à destination de patrons d’agence porteurs de la carte professionnelle qui ont aussi besoin de parfaire leurs connaissances en gestion, recrutement et management, mais aussi à destination des collaborateurs. Les enseignements génériques alternent avec d’autres plus spécifiques comme ceux qui décryptent chaque pan de la digitalisation : la signature électronique, le site Internet, les visites virtuelles des clients, l’utilisation des réseaux sociaux... Le bureau de la chambre FNAIM Savoie Mont Blanc s’organise en plusieurs commissions territoriales, techniques et autours des problématiques métiers pour faciliter la vie des adhérents FNAIM. Lesquels bénéficient aussi de la rédaction assistée des baux et des compromis de vente. Ils ont à leur disposition des formulaires où une trame qui tient compte des dernières évolutions est proposée.

 

Ancrer dans les esprits l’idée d’un label


Tous les éléments sont donc réunis pour que l’appartenance à la FNAIM résonne comme un gage de qualité et de respect déontologique chez les consommateurs. Ainsi, si la loi Alur oblige par exemple les professionnels à suivre une formation professionnelle continue, les adhérents FNAIM en bénéficient par exemple depuis de nombreuses années selon le code déontologique et éthique de la FNAIM qui a fortement inspiré la loi. « La perception des clients français mais aussi à la longue étrangers, est celle d’un label », conclut Sylvain Nurit Dg. de Montagne Immobilier en Haute-Maurienne.

 

Ecrit par Julien Tarby et extrait de l'article paru dans Surface Privée au mois de Janvier 2019