Fédération nationale de l'immobilier

Donner congé : l’étape essentielle pour quitter son logement en location

Donner congé : l’étape essentielle pour quitter son logement en location

28/06/2016

Vous êtes locataire et vous ne savez pas comment mettre fin à votre contrat de location ? Pour tout savoir sur les démarches et les règles concernant le préavis, suivez le guide, nous vous informons !

Donner congé : l’étape essentielle pour quitter son logement en location

Le locataire peut mettre fin à son bail à tout moment. Pour résilier son bail, le locataire doit donner congé et respecter un préavis. Le congé doit être signalé par lettre recommandée avec demande d’avis de réception, par huissier ou remis en main propre contre un récépissé ou un émargement. Le délai de préavis démarre à compter de la réception du congé.


Dans le cadre d’une location meublée, le locataire devra respecter un préavis d’un mois, et si la location est « nue », le préavis est en principe de 3 mois.

Il peut cependant être réduit à un mois, à la demande du locataire, dans les cas suivants et avec un justificatif :

  1. Le logement est situé en zone tendue
  2. Obtention d’un premier emploi, d’une mutation, de la perte de son emploi ou d’un nouvel emploi consécutif à une perte d’emploi
  3. Problème de santé (quel que soit l’âge) constaté par un certificat médical et justifiant d’un changement de domicile
  4. Bénéficiaires du revenu de solidarité active ou de l’allocation adulte handicapé, logement ouvrant droit à l’aide personnalisée au logement (APL)

Pour rappel, le locataire est tenu au paiement du loyer jusqu’à la fin du délai de préavis ou, s'il part avant la fin de son préavis, jusqu’à l’arrivée d’un nouveau locataire.


Pour vos locations, sachez vous entourer de professionnels, ils vous accompagneront dans ces démarches et saurons vous conseiller !

Découvrez les offres de locations de la FNAIM Savoie Mont Blanc !